Templates by BIGtheme NET

20180118 161230

Messieurs les Vice-Présidents,
Monsieur le Secrétaire général national,
Mesdames et Messieurs les députés,
Mesdames et messieurs les maires et conseillers municipaux,
Mesdames et messieurs les responsables des structures du Kadiogo,
Mesdames et Messieurs les membres du bureau politique national ;
Militantes et militant de l’UPC venus de tous horizons,
Mes chers camarades,
Mesdames et Messieurs les représentants des organes de presse,
Je vous remercie avec sincérité, pour la qualité, la profondeur et la finesse des vœux multiformes que vous venez de prononcer à mon endroit et en celui de notre grand parti.
En retour, permettez-moi de présenter à tous, mes vœux les meilleurs pour une très bonne et très heureuse année 2018.
Je formule le souhait que 2018 soit pour chacune et chacun d’entre vous, pour vos familles, pour vos amis, pour vos connaissances, pour vos collègues de travail et pour tous ceux qui vous sont chers, une année pleine de santé, de longévité, de succès et de prospérité.
Pour notre cher pays le Burkina Faso, pour l’intérêt et l’avenir duquel nous nous sommes tous engagés en politique, je souhaite une année de paix, de sérénité, de concorde nationale, d’harmonie des cœurs, de progrès dans tous les domaines, et de prospérité partagée dans l’équité.
Mesdames et Messieurs,
Mes chers camarades,
L’année qui s’est achevée a été une année de combat et d’épreuves pour notre grand parti.
Alors que, surfant sur le mécontentement, nous étions en train d’élargir la base de notre socle politique, nous avons été victimes de tentatives avortées de déstabilisation, ourdies par des opportunistes qui s’étaient infiltrés dans nos rangs, aussi bien au sein de notre groupe parlementaire qu’au sein de certains de nos groupes municipaux, comme celui de l’arrondissement 3 de Ouagadougou.
Mais dans le tumulte que nous avons vécu, il nous a été donné de constater la solidité de notre socle politique dans l’opinion, toute chose qui témoigne de l’adhésion populaire à notre parti.
C’est l’occasion pour moi, au nom de la direction politique du parti, de remercier les citoyens burkinabè de tous horizons, qui ont soutenu et qui continuent de soutenir le parti dans cette épreuve.
Mes remerciements vont en particulier à tous les députés et aux militants de base restés fidèles à notre cause commune, et qui ne ménagent aucune peine, ici ou en province, pour porter la contradiction à nos détracteurs, et continuer de semer la graine de l’UPC.
Je voudrais faire une mention particulière à l’engagement et à la combativité de la section et des militants du Kadiogo, qui ont fait entendre leur voix de manière tonique, pour signifier leur opposition à l’escroquerie politique. Je les félicite et je les invite à maintenir la vigilance.
Je remercie les différents partis de l’opposition membres du CFOP qui nous ont constamment manifesté leur solidarité tout au long de cette affaire.
Mais je remercie également ceux qui, au sein de la majorité, et même au sein du MPP, se sont démarqués de cette opération et nous ont approchés pour nous le faire savoir.
Récemment, certains de nos camarades ont été convoqués à la police, accusés par je ne sais trop qui, d’avoir violé des domiciles. C’est une manœuvre d’intimidation qui doit nous laisser de marbre. Je rasure les camarades concernés de la solidarité pleine et entière du parti.
Notre parti continue son chemin. Avec constance et détermination.
L’UPC se veut un parti de large rassemblement et même de pardon. Mais qu’il soit clair que l’UPC ne court derrière personne. Celui qui se rend compte qu’il s’est trompé peut à tout moment revenir à la maison. Il sera accueilli en frère ! Mais celui qui estime que son intérêt personnel se situe ailleurs, qu’il prenne son courage à deux mains, démissionne, et aille poursuivre son engagement là où bon lui semble, au lieu de s’accrocher à l’UPC et d’avoir un pied dedans et un pied dehors.
Mes chers camarades,
Cela fait bientôt huit ans que notre parti appartient au paysage de notre pays.
Grace à la force de votre engagement à tous, il est devenu une référence incontournable de notre vie politique.
C’est le lieu pour moi de féliciter l’ensemble des militants de base de notre parti, les responsables des structures et les élus, pour cette réussite, et de les exhorter à continuer leur travail inlassable, afin que le label UPC soit toujours attrayant.
En particulier, la direction politique salue l’engagement et le sacrifice des militants anonymes de notre parti, eux qui s’investissent corps et âme pour tenir haut le flambeau, eux qui manifestent une loyauté sans faille au parti, alors même qu’ils sont les derniers à pouvoir prétendre à tel ou tel poste.
Lors de sa dernière session, le Bureau politique national a ordonné le renouvellement intégral de nos structures.
Ce renouvellement s’inscrit dans la perspective de la préparation de notre deuxième congrès ordinaire prévu pour le mois de Juin, et qui nous donnera l’occasion d’un renouvellement de nos organes dirigeants et nous permettra de donner un nouvel élan à notre action.
Je vous invite tous à saisir cette occasion pour rationaliser nos structures de base, et ouvrir le parti aux nouvelles sympathies qui se manifestent, afin de permettre ainsi un élargissement de notre base.
2018 sera une année décisive dans notre cheminement. C’est celle de la reconstruction de notre machine politique, pour nous préparer aux échéances à venir
Mes chers camarades,
Notre cérémonie de ce jour se déroule dans un contexte national particulier et après une année d’épreuves pour notre pays, toute chose que nous avons déjà évoquée en long et en large.
Mais l’allure prise par la crise que vit notre système éducatif nous interpelle tous. Plus grave, les violences auxquelles nous avons assisté ces derniers jours sont inacceptables. Notre parti les condamne fermement d’où qu’elles viennent. Il réitère son appel au dialogue et à la concertation et invite les parties à la retenue. Il invite les élèves à éviter toute provocation à l’endroit des forces de l’ordre, et invite les forces de l’ordre à la retenue.
Dans cette affaire, c’est au gouvernement de trouver le ton et la voie juste, pour faire retourner les enseignants et les élèves à l’école.
Mes chers camarades,
Plus que jamais, je suis fier d’être votre président et plus que jamais je suis heureux de participer avec vous à l’animation du débat politique de notre pays.
Je vous invite à plus de détermination et d’engagement.
C’est à cette seule condition, que la victoire finale sera au bout de notre chemin.
Très bonne et très heureuse année à tous.
Je vous remercie.

Photothèque

Vidéothèque

Direction Nationale de Campagne Electorale

dnc